Costaud

Rampa avait toujours été frêle.

Actuellement, il était peut-être un démon de piètre rang et allez savoir avant sa chute…

Il avait passé plusieurs millénaires seuls, fuyant ses semblables, réduisant au minimum ses interactions avec ceux d'En-bas, frayant avec les humains et s'appropriant leurs idées.

Mais il était seul. Il était seul tout le temps.

Et quand il était seul, il avait froid.

Il ne parvenait pas à se réchauffer qu'avec cette Principauté à la gourmandise quasiment blasphématoire, la faisant passer après sa mission divine.

Avec lui, il n'était plus seul. Avec lui, il était quasiment complet.

Ajouter un commentaire